Turquoise (Adscita statices)

  • Les zygènes, "papillons de nuit" presque exclusivement actifs de jour !

    Les dénominations "papillons de nuit" (Hétérocères) et "papillons de jour" (Rhopalocères) ne reposent sur aucunes bases réellement scientifiques. Si les Hétérocères ont souvent des moeurs nocturnes, revêtent des couleurs plutôt ternes, disposent leurs ailes à plat ou en toit au repos et possèdent des antennes se terminant rarement en massue, il existe toutefois des exceptions.

    Les zygènes, "papillons de nuit", sont actives presque exclusivement le jour et possèdent des antennes renflées à l'extrémité !

    Zygaena filipendulae Yvoir Champalle Juin 2011.jpg

    La zygène de la filipendule (Zygaena filipendulae).

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Champalle), Juin 2011.

     

    Impossible de ne pas voir des zygènes butinant les fleurs d'une knautie des champs (Knautia arvensis) ou d'une scabieuse colombaire (Scabiosa columbaria)! Elles se font remarquer par leurs couleurs et par leur vol bourdonnant. En outre, leurs antennes se terminent en massue et sont plus ou moins courbées à l'extrémité, ce qui leur a valu le nom de "sphinx-bélier".

     

    Zygaena filipendulae Yvoir (Tricointe) Juillet 2011 A.jpg

    Zygaena filipendulae

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Tricointe), Juillet 2011.

     

    Celles-ci ont des ailes rouges et noires très contrastées (Zygaeninae) ou colorées de différentes nuances de vert (Procridinae).

    La zygène de la filipendule (Zygaena filipendulae) est l'espèce la plus fréquente chez nous. Elle colonise de préférence les prairies de fauche, les prairies maigres ou les pelouses sèches rocailleuses. En général, la période de vol s'étend de fin mai-début juin à la mi-août.

    La chenille de cette zygène se nourrit surtout du lotier corniculé (Lotus corniculatus).

     

    Zygaena filipendulae Chenille De Panne 21-06-11 A.jpg

    La chenille de la zygène de la filipendule (Zygaena filipendulae).

    Photo: Fr. Hela, De Panne (Westhoek), Juin 2011.

     

     

    Lotus cornicula tus Yvoir 18-4-11 G.JPG

    Le lotier corniculé (Lotus corniculatus), sa plante nourricière favorite.

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Airbois), Mai 2011.

     

    La plupart du temps, des papillons se nourrissent du nectar de fleurs. Dans notre région, j'ai trouvé cette zygène sur les fleurs de la knautie des champs, de la scabieuse colombaire, de la centaurée jacée (Centaurea jacea), de la bétoine (Stachys officinalis) et du cirse des champs (Cirsium arvense). Il est intéressant de noter son attirance pour les fleurs lilas ou violettes. Par temps couvert, elle se repose souvent sur les graminées.

     

    Zygaena filipendulae Yvoir (Tricointe) Juillet 2011.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Tricointe), Juillet 2011.

     

    Parmi les "zygènes vertes à bleu vert", Adscita statices se rencontre çà et là, au repos dans la végétation ou se nourrissant sur les fleurs. Ses sources de nectar préférées sont  les fleurs de la scabieuse colombaire et de différentes espèces de centaurées. Les observations de cette magnifique espèce que j'ai faites se sont toujours déroulées dans des milieux secs et, notamment, dans des prairies maigres abondamment fleuries. Les papillons adultes apparaissent souvent en juin.

     

    Adscita statices Yvoir Tricointe 12-6-11.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Tricointe), 12 Juin 2011.

     

    La chenille de cette espèce se nourrit d'oseilles (Polygonaceae): l'oseille sauvage (Rumex acetosa), l'oseille ronde (Rumex scutatus) er la petite oseille (Rumex acetosella).