Aeschne mixte (Aeshna mixta)

  • Des libellules plein les yeux ! (Première note).

    De juin à septembre, j'ai passé de longues heures à observer les libellules des petits plans d'eau, au Domaine d'Ahinvaux, mais aussi sur les rives du bocq et le long de la Meuse. En vols imprévisibles, perchés un instant sur un caillou, sur un piquet de clôture, sur les plantes herbacées et les branches ou, simplement, posés au milieu d'un sentier pour disparaître soudainement, ces insectes me fascinent. Voir le corps chatoyant, étincelant comme l'émeraude, le saphir ou le rubis, des libellules, c'est une véritable cadeau et une féerie pour les yeux!

    Les libellules constituent un très ancien groupe d'insectes. Connues à l'état fossile, certaines atteignaient jusqu'à septante centimètres d'envergure! Elles colonisaient déjà, il y a 250 millions d'années, les immenses marécages riches en fougères et prêles géantes du Carbonifère.

    14A. Carbonifère Scène Libellule.jpg

    Toute l'existence des libellules est liée aux lieux humides. Les larves vivent parfois des années dans l'eau avant leur métamorphose en insecte parfait. Beaucoup d'espèces ne se développent que dans des types de milieux bien précis, d'autres, par contre, sont peu exigeantes.

    Les libellules sont des êtres magnifiques. Prendre le temps de les observer, c'est participer aux merveilles du monde vivant !

    Voici quelques espèces observées en 2010. Cette note est la première et sera suivie d'autres dans les prochaines semaines.

     

    L'anax empereur (Anax imperator) est une grande libellule qui est assez répandue dans notre région, là où il y a des eaux stagnantes (étangs et mares). Il s'observe souvent sur les étangs de création récente et peut être considéré comme espèce pionnière. Il est de plus en plus présent auprès des pièces d'eau de jardins.

     

     Cette libellule me surveille-t-elle du coin de ses yeux à facettes ? 

     

    Anax imperator M.jpg

     Photo: Fr Hela, Yvoir (Domaine d'Ahinvaux), Août 2010.

     

     Je me déplace de quelques mètres pour voir ce qu'elle fait.

    Anax imperator O.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Domaine d'Ahinvaux), Août 2010.

     

    C'est une femelle. Elle assure la perpétuation de l'espèce, pardi !

    Anax imperator Femelle pondant.jpg

    Photo: Fr. Hela, Thynes (Grognaux), Juillet 2010.

     

    L'aeschne mixte (Aeshna mixta) fréquente les eaux stagnantes ou légèrement courantes, avec une végétation constituée de roseaux (Phragmites australis), de massettes (Typha sp.) et scirpes (Scirpus sp.). Elle peut voler au-dessus des mares de jardins et se rencontrer aussi loin de l'eau.

     

    Un mâle se chauffant au soleil.

    Aeshna mixta T.jpg

     

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Domaine d'Ahinvaux), Septembre 2010

    .

    L'accouplement ! 

    Aeshna mixta.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Domaine d'Ahinvaux), Septembre 2010.

     

    Ces deux espèces font partie de la Famille des Aeshnidae. Ce sont des Anisoptères de grande taille. Leurs yeux, très développés, se touchent suivant une droite plus ou moins longue et leurs ailes sont généralement hyalines. L'abdomen, long et cylindrique, est coloré de bleu, de vert, de jaune ou de brun sur un fond sombre; cette coloration est différente suivant les sexes. Ces grandes libellules se reproduisent principalement dans les eaux stagnantes. Elles ont un vol très puissant qui les éloigne fréquemment des milieux aquatiques. Les femelles insèrent leurs oeufs dans différents substrats, notamment dans des végétaux morts ou vivants et des morceaux de bois pourrisssants.