Le Cincle plongeur (Cinclus cinclus), un passereau étonnant.

Si d'aventure l'attrait de la découverte vous pousse à pérégriner dans la vallée du Bocq, entre Spontin et Yvoir, vous avez quelque chance, avec un peu de patience et de perspicacité, de repérer un passereau de la taille d'un merle et dont la silhouette rappelle un troglodyte géant. Posé sur une pierre près d'un rapide de la rivière, il surveille le courant. Mais il vous guette, tout agité de rapides courbettes sur ses pattes à ressort, "clignant" des yeux à tout instant. Le seul passereau nageur et plongeur est alors prompt à s'envoler ou à disparaître dans l'eau limpide. Si vous êtes bien immobile et patient, derrière quelques branches de la rive, vous finirez par admirer son cou brun fauve, son dos ardoisé à bords noirs et sa poitrine de satin blanc.

Cinclus RDu A.jpg

Photo: René Dumoulin - www.oiseaux.net

 

Le Cincle plongeur ou "merle d'eau" est l'âme du Bocq, gracieuse rivière, bordée de taillis et de belles zones boisées, passant, sans s'étonner, sous les ponts de l'ancienne voie de chemin de fer et privée, malheureusement, des vieilles roues moussues de nos moulins d'antan.

Bocq Bauche Octobre 2012 A.jpg

Photo: Fr. Hela, Octobre 2012

Là, où le Bocq a ses rapides, ses affleurement de roches, le cincle jaillit brusquement d'un trou de la rive ou d'une cascatelle bruyante, effleurant l'eau d'un vol rasant et rapide, en suivant toutes les sinuosités de la rivière sur deux ou trois cents mètres.

Cinclus Rdu B.jpg

Photo: René Dumoulin - www.oiseaux.net

 

L'instant d'après le voit posé sur une pierre surplombante faisant clapoter le courant, sur une grosse racine d'aulne rugueuse et contorsionnée ou sur un chicot vermoulu qui achève de pourrir sur la berge. Parfois, il sautille de pierre en pierre comme une grenouille; puis, subitement, entre dans l'onde jusqu'à mi-tarses, jette la panique au passage parmi les tipules ou disperse la troupe saccadée de ces infatigables rameurs, les gerris ou punaises coureuses des eaux. Souvent, il plonge comme une balle empennée dans le bouillonnement d'une cascade, indifférent à la violence des rapides et parcourt le lit en tous sens pendant près d'une minute. Il s'accroche aux mousses du fond, puis émerge quelques mètres plus loin, en plein vol, faisant gicler l'eau en un remous de vaguelettes argentées. Sur les rocs saillants fouettés d'écume, son plastron blanc est d'un effet mimétique remarquable, tout  autant que la teinte foncée de son dos.

Cinclus Rdu E.jpg

Photo: René Dumoulin - www.oiseaux.net

 

Le cincle passe de l'air à l'eau comme si les deux éléments n'étaient qu'un seul et même milieu. Il semble ainsi défier les lois de la densité. Sa nourriture est au fond du cours d'eau: mollusques, coléoptères, vairons, larves, entre autres les phryganes engoncées dans leurs fourreaux de fines rocailles ou de brindilles. Il n'a pour s'immerger et atteindre ses proies que ses pattes non palmées et ses ailes courtes de passereau qui lui font office de rames: il vole sous l'eau pour ainsi dire !

Cinclus Rdu F.jpg

Si son cri assez vif décèle sa présence, son chant est un gazouillement agréable que l'on peut déjà entendre en hiver.

Photo: René Dumoulin - www-oiseaux.net

 

Son nid, placé derrière une cascade, sous une souche ou un ponceau rustique est fait de mousses garnies de feuilles et de graminées entremêlées. La femelle y déposera, à partir de mars, quatre ou six oeufs d'un blanc émail très pur, qu'elle couvera avec ardeur.

Cinclus cinclus Nid Evrehailles (bauche) 2-04-12.jpg

Photo: Fr. Hela, Evrehailles (Bauche), 2 Avril 2012

6375002.jpg

Un oiseau juvénile

Photo: René Dumoulin - www.oiseaux.net

 

Sédentaire, fidèle à l'habitat natal, le cincle résiste aux plus durs frimas. Il se laisse parfois dériver sur un glaçon, au fil de l'eau, et plonge résolument dans l'onde la plus froide.

Bocq Redeau 6-2-12 A.jpg

Le Bocq en hiver

Photo: Fr. Hela, 11 Février 2012

Cinclus cinclus Yvoir 31-03-14 R. Gailly.jpg

Photo: Robin Gailly

 

Dans cette belle nature, souvent menacée, le cincle plongeur est une merveille à découvrir et à défendre comme une rareté typique de nos cours d'eau rapides. Il nous indique, par sa présence, que les eaux du Bocq sont encore de bonnes qualités biologiques et qu'il est indispensable, dans l'avenir, de préserver cette vallée d'un haut intérêt écologique et paysager !

Cinclus Rdu D.jpg

Photos: René Dumoulin - www.oiseaux.net

Cinclus cinclus Yvoir (Redeau) 11-09-12 F.jpg

Photo: Fr. Hela, 11 Septembre 2012

 

 

Les commentaires sont fermés.