L'hiver est encore bien là, mais la nature se réveille petit à petit.

L'hiver est encore bien là, il est vrai. Le froid piquant nous enveloppe ces derniers jours. Cependant ceux-ci s'allongent progressivement et l'hypophyse, glande endocrine située à la base du crâne et rattachée au cerveau, commence à travailler en sécrètant plusieurs hormones. Ce processus déclenche, parmi la gente ailée, des comportements pré-nuptiaux.

C'est ainsi que la grive draine (Turdus viscivorus), omniprésente cet hiver dans les arbres couverts de guis de la région, entonne son chant mélancolique dans le silence hivernal de la forêt. Les notes mélodieuses et limpides émises par l'oiseau sont d'une grande douceur et apaisent l'âme de celui qui prend le temps de les écouter. Chaque année, à partir de la fin du mois de janvier, j'attends cette musique avec impatience et elle me surprend toujours.

grive_draine_dico_1g.jpg

 Photo: Didier Collin - www.oiseaux.net

 

Lors des rares moments ensoleillés de ces dernières semaines, on pouvait entendre les premiers chants des mésanges charbonnières, bleues et noires, ainsi que ceux de l'accenteur mouchet, du rouge-gorge, du troglodyte et du grimpereau des jardins.

A l'île d'Yvoir, les hérons cendrés (Ardea cinerea), très agités, sont de retour aux nids, depuis une dizaine de jours. Allez les voir et vous assisterez à un spectacle impressionnant qui va s'accroître de jour en jour! Cris divers, parades, transports de branches et délimitations de territoire sont les prémices d'une grande aventure qui s'annonce.

Ardea cinerea A.jpg

Photo: Didier Collin - www.oiseaux.net

Ardea cinerea.jpg

Photo: Yvon Toupin - www.oiseaux.net

 

 

 

Les commentaires sont fermés.