Carabus granulatus

  • Le Carabe des bois (Carabus nemoralis) un Coléoptère carnassier à l'Airbois (Yvoir)

    Profitant de cette belle journée printanière de ce 6 mars 2013,  je ratisse les feuilles de hêtres dans les pelouses de la ferme de l'Airbois, avant le retour du temps froid annoncé. Au pied d'une haie, un insecte terrestre apparaît, sans doute dérangé par mon activité. Ses déplacements sont extrêmement rapides et il n'est pas aisé de l'observer dans le détail. Malgré sa course rapide, je parviens à le capturer à la main et je le dépose dans une bassine vide à ma portée. Il se calme et je peux ainsi l'examiner et le photographier. Il s'agit d'un Carabe et, plus précisément, du Carabe des bois (Carabus nemoralis). Belle découverte !

    Carabus nemoralis Yvoir (Airbois) 6-03-13 D.JPG

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Airbois), 6 Mars 2013


    La détermination de ces Coléoptères repose en partie sur les côtes qui ornent les élytres, ainsi que sur les petites impressions punctiformes qui les marquent. Notre Carabe présente une couleur générale brune bronzée et un thorax violacé sur les bords. Ses élytres sont marquées de stries confuses et de rangées de petits points très superficiels.

    Carabus nemoralis Yvoir (Airbois) 6-03-13.JPG

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Airbois), 6 Mars 2013

     

    Carabus nemoralis Couthuin 18-07-12 Philippe Vanmeerbeeck.jpg

    Les élytres convexes du Carabe des bois (Carabus nemoralis) présentent des stries à peines indiquées et des points enfoncés régulièrement alignés.

    Carabus nemoralis Couthuin 18-07-12 Ph Vanmeerbeeck.jpg

    Tête du Carabe des bois (Carabus nemoralis): antennes sur les côtés, entre les yeux composés et les mandibules, ainsi que les pièces bucales

    Photos: Philippe Vanmeerbeeck, Couthuin, 18 Juillet 2012


    Le Carabe des bois est un prédateur nocturne chassant, entre autres, limaces et vers. Le jour, il se met à l'abri sous les pierres, les tas de feuilles ou le bois pourri au sol. Les bois et forêts humides constituent ses habitats principaux.

    Les Carabes sont des Coléoptères carnassiers terrestres dont la taille varie entre 13 et 38 mm. Ils chassent leurs proies à la course, tant à l'état larvaire qu'à l'état adulte. Ils se reconnaissent immédiatement à leur corps ovale et convexe, à leurs longues antennes amincies attachées sur les côtés de la tête, entre les yeux composés et les mandibules, ainsi qu'à leur thorax élégamment découpé en coeur.

     

    Carabus violaceus Morhet 29-07-12 Olivier Deplus.jpg

    Le Carabe violet (Carabus violaceus), espèce plus grande, habitant aussi les bois et les forêts.

    Photo: Olivier Deplus, Morhet, 29 Juillet 2012


    Leurs élytres sont lisses ou, plus souvent, striés en long, rugueux, chagrinés. Ils sont noirs ou ternes et, plus fréquemment, d'un vif éclat métallique coloré. Chez ces insectes, il n'est pas rare de constater que les ailes menbraneuses, cachées au repos par les élytres et servant au vol chez d'autres Coléoptères, soient réduites ou absentes. Leurs élytres sont souvent soudées ensemble.

    Carabus auronitens Mol 14-11-2008 Ludwig Jansen A.jpg

    Le Carabe à reflets dorés ou cuivrés (Carabus auronitens) est une espèce spectaculaire. Ses pattes robustes indiquent une adaptation à la course pour chasser ses proies.

    Carabus auronitens Mol 14-11-2008 Ludwig Jansen.jpg

    Carabus auronitens: tête et thorax

    Photos: Ludwig Jansen, Mol, 14 Novembre 2008.


    Les larves carnassières, protégées par une armure de couleur foncée, sont animées de mouvements rapides et adroits. Elles vivent dans le sol ou les souches d'arbres morts. Elles se nymphosent dans des logettes et les adultes éclosent généralement avant l'hiver pour ne quitter l'abri nymphal qu'au premier printemps.

    Carabus sp. Larve Arnaud Ville.jpg

    La larve d'un carabe non identifié, prédatrice comme l'adulte.

    Photo: Arnaud Ville


    Les Carabes chassent en solitaire, surtout la nuit et par temps pluvieux, courant avec agilité sur les sentiers, entre les graminées, sur les talus, ... où abondent larves, vers et mollusques. Armés de leurs puissantes mandibules, ce sont de redoutables prédateurs, très utiles pour l'agriculteur ou le jardinier. Dans les lieux cultivés et les jardins, ils jouent un rôle indéniable en limitant les populations d'invertébrés indésirables.

     

    Carabus granulatus Balen - Griesbroek Paul en Marianne 09-07-11.jpg

    Carabus granulatus est une espèce que l'on peut rencontrer de mars à septembre, dans les forêts, les bois, les marais, les prairies humides, sous les écorces des troncs abattus et les mousses, généralement à proximité d'eaux stagnantes.

    Photo: Marianne Horemans, Balen, 9 Juillet 2011


    D'après G. Boosten et G. Coulon, quatorze espèces de Carabes (Genre Carabus) sont présentes dans notre pays. Certaines d'entre elles sont très communes, d'autres sont rares ou extrêmement localisées.


    Bibliographie:

    Auber L.: "Atlas des Coléoptères de France, Belgique, Suisse", Tome I, Ed. Boubée, 1976

    Bootsen G. et Coulon G.: "Regards sur les insectes: les Carabidés", in Feuille de contact du C.R.A.S.E.N.

    Chinery M.: "Insectes de France et d'Europe occidentale", Ed. Arthaud, 1988.

    du Chatenet G.: "Guide des coléoptères d'Europe", Ed. Delachaux & Niestlé, 1986.

    Grootaert P., Baert L. et Dessart P.: "Une introduction à l'entomologie", Guide Exposition Insectes, Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, 1989.

    Paulian R. : "Atlas des larves d'insectes de France" Ed. Boubée, 1971.

    Robert P.-A.: "Les Insectes", Tome I, Ed. Delachaux & Niestlé, 1960.