Pic noir (Dendrocopos martius)

  • Le pic noir (Dryocopus martius), une expression des forces primitives de la forêt.

    Par sa forte taille, son plumage noir, ses cris puissants et extraordinaires, le géant de nos pics exerce chez moi un attrait particulier. Cet oiseau est une expression des forces primitives de la forêt sauvage, nous dit Paul Géroudet.

    Sur le chemin caillouteux montant du hameau de Tricointe à l'Airbois, je suis attentif à tout ce qui bouge, crie et chante, en cette belle journée de février. Soudain un "krukrukru" tout proche retentit. Un grand oiseau noir passe entre les arbres. On dirait une corneille noire au vol bien bizarre ! D'un tronc, à quelques mètres de moi, me parvient le bruit de griffes sur l'écorce, puis une plainte très sonore, répétée plusieurs fois, me saisit. Le pic noir paraît. Il escalade par bonds vigoureux le tronc d'arbre mort. C'est un mâle très agité, une calotte rouge flamboie sur son crâne. Je peux voir, à présent, son oeil blanchâtre à la pupille noire, son bec blanc ivoire et ses pattes grises munies de griffes puissantes.

    Dryocopus martius.jpg

    Photo: Grégoire Trunet - www.oiseaux.net

    De caractère farouche, notre oiseau s'envole et passe au-dessus de la futaie en émettant, à nouveau, les "krukrukru" caractéristiques signalant ses déplacements.

    Dryocopus martius en vol.jpg

    Photo: Jules Fouarge - Aves-Natagora

    Les activités du pic noir sont ponctuées de nombreuses manifestations sonores et variées, portant à près d'un kilomètre. On ne peut pas ne pas les entendre ! Les premières approches nuptiales, assez longues, débutent très tôt et ne sauraient tarder. Dans les prochaines semaines, il y aura de l'activité dans la forêt domaniale toute proche !