Lamier blanc (Lamium album)

  • Quatre lamiers actuellement en fleurs !

    Le lamier jaune (Lamium galeobdolon) aime des sols non ou peu acides et assez riches. Il affectionne particulièrement le bas de pente des forêts feuillues (colluvions). On le trouve aussi dans les coupes et lisières forestières, ainsi qu'aux pieds des haies où règne une certaine fraîcheur.

     

    Lamium galeobdolon Beez 17 Avril 2011.JPG

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Tricointe), Avril 2011

     

    Le lamier blanc (Lamium album) est une espèce croissant de préférence sur des substrats riches en composés azotés. On peut le découvrir sur les talus, sous les haies, au bord des chemins et non loin des potagers.

     

    Lamium album.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, Avril 2011.

     

    Le lamier pourpre (Lamium purpureum) fleurit dès la fin de l'hiver et jusqu'au mois de septembre. Il fréquente les cultures, surtout sarclées, le bord des chemins et les haies à proximité des habitations.

     

    Lamium purpureum Devant-Bouvignes 22 Mars 2011 A.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, 22 Mars 2011.

     

    Le lamier maculé (Lamium maculatum) est beaucoup plus rare. Il faut le rechercher au bord de la Meuse et des rivières de notre région. Il aime les vallées, où il fleurit près des haies, sur des talus frais et dans les bois d'aulnes des zones alluvionnaires.

    Lamium maculatum 7 Avril 2011.jpg

    Photo: Fr. Hela, Godinne (vallée de la Meuse), 17 Avril 2011.

     

    Les lamiers sont souvent confondus avec l'ortie dioique (Urtica dioica), car les feuilles se ressemblent assez bien. C'est la raison pour laquelle, on donne parfois à ces plantes des noms vernaculaires qui prêtent à confusion: "ortie blanche", "ortie jaune", ... Pourtant les lamiers n'ont rien à voir avec les orties (Urticacées). Ceux-ci font partie de la Famille des Lamiacées dans laquelle on trouve notamment l'origan (Origanum vulgare), les sauges (Salvia sp.), les menthes (Mentha sp.), les thyms (Thymus sp.) ou encore les lavandes (Lavandula sp.). Une ortie ne donne jamais des fleurs à symétrie bilatérale comme celles que vous pouvez voir sur les photos de cette note ! S'arrêter devant une station de lamiers et regarder attentivement les fleurs est un ravissement pour les yeux. Si vous avez un jardin, consacrez leurs un coin, car les fleurs constituent une source non négligeable de nourriture pour diverses abeilles et bourdons. Qu'on se le dise !