Gobemouche gris (Muscicapa striata)

  • Un Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca) en halte migratoire postnuptiale, du 19 au 22 août 2016, à Durnal (Yvoir - B) !

     Photo Fr. Hela: Gobemouche noir (Ficedula hypoleuca), Durnal, 22 août 2016

    Lire la suite

  • Le gobemouche gris (Muscicapa striata): Un oiseau discret mais un chasseur d'insectes efficace.

    En cette deuxième semaine du mois d'août peu d'oiseaux s'expriment à Godinne. Ici et là, on peut entendre les cris d'un pic épeiche, d'un pic vert, d'un grimpereau des jardins ou des notes précipitées lancées par des sittelles torchepots. Il fait bien calme dans ce jardin arboré !

    Des sons ténus, durs et aigus, émis à intervalles réguliers me parviennent. Des "tsrii...tsr...tsrit...tzi..." s'entendent dans cet arbuste assez haut du sous-bois. Il y a des gobemouches gris dans les parages. En voici un perché à la pointe d'une branche, posté dans l'ombre des grands chênes. Son oeil noir est aux aguets.

     

    gobemouche_gris_dico_2g.jpg

    Photo: Didier Collin - www.oiseaux.net

     

    Maintenant, il s'élance, prend en chasse un insecte, exécute lors de sa poursuite quelques acrobaties avec les ailes et, après l'avoir gobé avec un claquement de bec, retourne à son poste. Mais, il n'est pas seul ! En réalité, toute une petite famille entreprend une chasse aux insectes ! A partir de leurs perchoirs, les oiseaux happent sans cesse des bestioles en lançant des cris menus brefs. Quel spectacle pour l'observateur !

    En raison de sa discrétion, le gobemouche gris est un passereau peu remarqué qui n'éveille pas souvent la curiosité. Avec son plumage gris souris qui tourne au blanc sale sur la gorge et le ventre, il passe fréquemment inaperçu. "Pas une note de couleur un peu vive sur ce plumage aux tons neutres, dont seules quelques mouchetures sur les côtés du cou, la poitrine et les flancs relèvent un peu la monotonie." (P. Géroudet, 1998).

     

    gobemouche_gris_dico_1g.jpg

    Photo: Didier Collin - www.oiseaux.net

     

    Pourtant, ce chasseur redoutable d'insectes (Diptères, Lépidoptères, Hyménoptères, Coléoptères, ...) mérite toute notre attention. Dans notre région, il est plus fréquent qu'on ne le croit !

    Les ailes plutôt longues, la brièveté des pattes, le bec assez long et un peu plus large à la base, encadré de vibrisses bien développées, sont autant de caractéristiques* des gobemouches, chasseurs d'insectes. P. Géroudet (1998) indique que les vibrisses, poils raides qui se hérissent de chaque côtés du bec, ont pour fonction probable d'élargir encore la portée de la bouche et de retenir les proies. Cet auteur indique aussi que la faiblesse des pattes montre que les gobemouches ne sont pas du tout terrestre.

     

    gobemouche_gris_dico_3g.jpg

    Photo: Didier Collin - www.oiseaux.net

     

    Le gobemouche gris affectionne les milieux arborés clairs et ouverts qui offrent aussi bien des perchoirs et espaces dégagés pour chasser ses proies, que des cavités très ouvertes en tout genre pour nicher (loges de pics, cavités naturelles, trous dans les murs, nichoirs, ...). L'oiseau a une prédilection pour les espaliers et les plantes grimpantes (vignes, glycine, clématites, lierre grimpant, ...) contre les maisons. Les zones boisées en bordure du Bocq, composées notamment d'aulnes et de saules sont aussi adoptées par l'espèce.

    Ce sont des oiseaux migrateurs. Ils arrivent très tardivement sur les lieux de nidification, rarement avant la dernière décade d'avril. C'est surtout dans le courant du mois de mai que ces oiseaux réapparaissent chez nous. Dès la mi-août, ils regagnent leurs quartiers d'hivernage africains situés au Sud du Sahara, jusqu'en Afrique du Sud ! Là, les oiseaux fréquentent la brousse épineuse et les acacias, ou bien les lisières des grandes forêts. Le passage postnuptial dure tout le mois de septembre. Des observations jusqu'à la fin octobre, voire début novembre, sont exceptionnelles.

    * Ces caractéres sont encore accusés chez les hirondelles et poussés à l'extrême chez le martinet noir et les engoulevents.