Potentille faux-fraisier (Potentilla sterilis)

  • Potentille faux-fraisier (Potentilla sterilis) ou fraisier sauvage (Fragaria vesca) ?

    En ce début du mois d'avril, la température est encore bien basse pour la saison. Je suis à la recherche de quelques plantes vernales qui devraient commencer à fleurir. Quelques Corydales solides (Corydalis solida) tentent une apparition, une dizaine de Tussilages (Tussilago farfara) éclairent de jaune un endroit où le sol est dénudé et de belles populations de dorines à feuilles alternes (Chrysosplenium alternifolium) colorent de vert tendre et de jaune la berge de la rivière. C'est pénible cette année, la végétation semble encore engourdie ! Sur le talus bien éclairé par les rayons du soleil, au pied des broussailles, de petites fleurs aux pétales blancs, légèrement échancrés, attirent mon attention. Les premières Potentilles faux-fraisiers (Potentilla sterilis) sont enfin en fleurs !

     

    Potentilla sterilis Yvoir 27-03-13.jpg

    La Potentille faux-fraisier (Potentilla sterilis): On peut remarquer ici que les pétales, légèrement échancrés, ne se touchent pas et ne se recouvrent donc pas par les bords. Si on examine le réceptacle (axe de la fleur sur lequel sont fixées les pièces florales), on constate qu'il est velu.

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, Avril 2013

     

    D'ordinaire je les observe déjà à la fin du mois de février ou au début de mars, à proximité d'un bois, d'une haie ou dans une coupe forestière. Cette potentille précoce, aux feuilles toutes à trois folioles, ressemblent à s'y méprendre au Fraisier sauvage (Fragaria vesca), espèce plus connue pour son faux-fruit rouge, la fraise des bois. Celui-ci fleurit normalement d'avril à juin et, à cette période, les deux espèces peuvent fleurir en même temps.

    Fragaria vesca D.jpg

    Le fraisier sauvage (Fragaria  vesca): Les pétales se touchent ou même souvent se recouvrent par les bords. Le réceptacle est glabre et présente un anneau de poils à la base.

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, Avril 2012


    Nos deux espèces appartiennent à la Famille des Rosacées. Elles possèdent des fleurs à cinq pétales blancs, libres entre eux, et un calice (cinq sépales) doublé extérieurement d'un calicule formé de cinq petites pièces vertes. Leurs feuilles, composées de trois folioles, sont velues et dentées.

     

    Potentilla sterilis Feuille Yvoir 15-04-13.jpg

    Feuille à trois folioles de Potentilla sterilis: La face inférieure de celle-ci est glauque et munie de poils dressés obliquement. Les dents sont larges et plus ou moins obtuses.

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, 15 Avril 2013.

    Fragaria vesca Feuilles Yvoir 17-04-13.JPG

    Feuille à trois folioles de Fragaria vescaLa face inférieure est vert grisâtre à un peu glauque-argenté, munie de poils soyeux apprimés. Les dents, plus nombreuses, sont aiguës.

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, 17 Avril 2013.


    L'ancien nom scientifique de la Potentille faux-fraisier Fragaria sterilis ("fraisier stérile") avait été donné par Carl von Linné (1707-1778). Celui-ci, constatant probablement que cette espèce ne donnait pas à maturité un faux-fruit rouge (la fraise), conclut qu'il s'agissait d'une espèce de fraisier stérile. De nos jours, on a gardé l'épithète spécifique sterilis pour désigner cette potentille. Cela ne veut pourtant pas dire qu'elle est stérile. Elle donne bien, à maturité, un groupe de petits fruits secs (akènes) ! Chez le Fraisier sauvage, ces akènes sont portés par un faux-fruit rouge.

     

    Fragaria vesca Fruit.jpg

    La fraise des bois est, en fait, un faux-fruit, résultant de la croissance du réceptacle qui se poursuit après la floraison. Un fruit est, par contre, un organe contenant des graines, provenant de la transformation d'un ou de plusieurs ovaires après la fécondation.

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, Juin 2012.

     

    Fraise.jpg

    La fraise est un faux-fruit. Le réceptacle saillant, charnu et juteux, porte les petits akènes (fruits secs indéhiscents) qui dérivent des carpelles.

    Dessin extrait de l'ouvrage "La botanique redécouverte" par Aline Raynal-Roques, aux éditions Belin INRA, 1994.

      

    Andrena fulva Warnant 14-04-13.jpg

    Une fleur de Potentille stérile visitée par une abeille solitaire, probablement du Genre Andrena.

    Photo: Fr. Hela, Warnant, 14 Avril 2013.