Grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima)

  • La Grande Sauterelle verte (Tettigonia viridissima), un grand insecte musicien !

    La Grande Sauterelle verte, appelée dans certains coins de Wallonie "coq d'aousse", compte parmi nos plus grands Orthoptères. La longueur du corps atteint 28 à 46 mm suivant le sexe, la femelle étant la plus grande. Sa grande taille, sa couleur d'un beau vert clair avec, en général, une bande dorsale brune, ses ailes dépassant longuement le corps et ses très longues antennes permettent de la reconnaître facilement.

     

    Tettigonia viridissima T.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Tricointe), Septembre 2011.

     

    Adulte en été et en automne, la Grande Sauterelle verte est plutôt active l'après-midi et la nuit durant laquelle les mâles stridulent. Leurs émissions acoustiques très puissantes consistent en sons assez stridents qui paraissent distinctement hachés, audibles à environ 50 mètres. Chez nous, cette sauterelle est assez courante. C'est une espèce peu exigeante quant aux milieux de vie. On la trouve dans les friches, les jardins, les champs, aux bords des chemins ensoleillés, dans les pelouses sèches ou parmi les buissons, les broussailles et les arbustes. En général, elle grimpe lentement sur les végétaux, saute peu et vole aisément.

     

    Tettigonia viridissima Femelle.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Tricointe), Septembre 2011.

     

    Le Grande Sauterelle verte est surtout entomophage. Les insectes et leurs larves essentiellement sont ses proies favorites. Les matières végétales constituent apparemment une nourriture d'appoint. Ce régime alimentaire souvent ignoré en fait un insecte très utile, notamment dans les jardins !

    La grande tarière lisse, en forme de sabre un peu courbé, longue de 27 à 32 mm, qui prolonge l'abdomen de la femelle, est impressionnante pour le profane, qui l'assimile à un dard vulnérant. En fait, il s'agit d'un organe pour pondre les oeufs dans le sol, appelé oviscapte. La  Grande Sauterelle verte peut mordre si on la manipule, mais elle est tout-à-fait inoffensive !

     

    Tettigolia viridissima Ovipositeur Yvoir 21-09-11.jpg

    Oviscapte d'une femelle trouvée morte dans le centre d'Yvoir.

    Photo: Fr. Hela, 21 Septembre 2011.

     

    Les Orthoptères sont des insectes possédant généralement deux paires d'ailes très réticulées à nervation complète; la paire antérieure est plus ou moins durcies et protége les larges ailes postérieures servant au vol.

    Tettigonia viridissima Ailes Yvoir 21-09-11.jpg

    Tettigonia viridissima: Ailes (détails).

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, 21 Septembre 2011

     

    Les pattes postérieures plus longues que les autres leur permettent d'effectuer de grands bonds, d'où le nom de Saltatoria (du latin saltare, sauter) qu'on donne parfois à ces insectes. La grosse tête arrondie avec une face souvent verticale, le pronotum en forme de selle et la présence de pièces buccales orthognathes broyeuses sont également des caractéristiques de cet Ordre.

    Tettigonia viridissima Femelle B.jpg

    Photo: Fr. Hela, Yvoir, Août 2011.

     

    Chez ces insectes, l'oeuf constitue généralement le stade de résistance à l'hiver. Les larves, qui ne se développent qu'au printemps suivant, ressemblent aux adultes si ce n'est leur taille inférieure, l'absence d'ailes et d'organes reproducteurs. Ceux-ci apparaîtront progressivement au cours des mues successives. Les Orthoptères sont donc ovipares et appartiennent au groupe d'insectes dits à métamorphose incomplète.

     

    Tettigonia viridissima Yvoir (Tricointe) 7-6-11.jpg

    Grande Sauterelle verte: Stade juvénile.

    Photo: Fr. Hela, Yvoir (Tricointe) Juin 2011.